Sélectionner une page

Samsung a annoncé le 19 mars la sortie du Galaxy M21, un nouveau portable pour le marché indien, qui coûtera environ 175 dollars. Il s’agit du successeur du Galaxy M20, sorti l’année dernière, et d’une nouvelle tentative de Samsung pour reconquérir les acheteurs asiatiques qui se dirigent de plus en plus vers des marques chinoises. Plus de détails à ce sujet avec l’avis d’Hexagone Mobile.

Les spécifications ont été améliorées sur toute la ligne

Bien que le design général reste similaire à celui de son prédécesseur, Samsung a apporté plusieurs améliorations au Galaxy M21. À l’arrière, il y a maintenant trois appareils photo au lieu de deux, grâce à l’ajout d’un nouvel appareil ultra-large de 8 mégapixels à côté du capteur de profondeur de 5 mégapixels. La résolution du capteur principal a également été augmentée de 13 à 48 mégapixels, tandis que la caméra autonome est désormais dotée d’un capteur de 20 mégapixels, contre 8 mégapixels la dernière fois. Il y a également un capteur d’empreintes digitales monté à l’arrière, un port USB-C et une prise casque de 3,5 mm.

En interne, les spécifications sont également améliorées. Le Galaxy M21 est doté d’un processeur Exynos 9611 plus rapide, d’une batterie plus grande de 6 000 mAh, et la mémoire vive et la mémoire interne de son modèle de base ont été augmentées à 4 et 64 Go, respectivement. (Le modèle de base du Galaxy M20 dispose de 3 Go de RAM et de 32 Go de stockage interne).

Enfin, l’écran OLED 1080p à encoche est maintenant de 6,4 pouces, contre 6,3 pouces la dernière fois. Le téléphone sera disponible en noir et en bleu.

Bien faire sur le marché indien est important pour Samsung, surtout après que CounterPoint ait récemment rapporté qu’en 2019, l’Inde avait dépassé les États-Unis pour devenir le deuxième plus grand marché de smartphones au monde. Cependant, la part de marché de la firme sud-coréenne dans ce pays a diminué entre 2018 et 2019, tandis que ses concurrents chinois comme Vivo, Realme et Oppo ont vu leurs résultats augmenter de deux, voire trois chiffres. Au quatrième trimestre de l’année dernière, CounterPoint rapporte que Vivo a dépassé Samsung pour devenir le deuxième plus grand fabricant de smartphones du pays, derrière Xiaomi seulement.